Les Ventouses

Les Ventouses

Qui n’a pas déjà entendu parlé de l’usage des ventouses par nos grands-parents? Peut-être les plus jeunes d’entre nous…Mais il ne faut pas oublier que les ventouses ont été utilisées depuis des millénaires dans toutes les grandes civilisations pour soulager nos maux. Elles les retrouvent en Egypte Ancienne, dans la Grèce Antique, en Chine, au Moyen-Orient, en Inde, en Afrique à travers les siècles.

Représentation de ventouses sur les parois d’une tombe égyptienne à Louxor

Nos ancêtres les ont utilisées pour toutes sortes de pathologies. En Grèce Antique, Hippocrate les utilisait communément et les citait comme moyen thérapeutique dans « l’Art de guérir ». En Europe, les ventouses ont été utilisées couramment par les moines et les barbiers jusqu’au XVIIIème siècle notamment pour les pathologies respiratoires. Dans nos campagnes, nos grands-parents les utilisaient aussi pour soulager leurs douleurs articulaires et musculaires. D’ailleurs, les infirmières étaient encore peu formées à leur usage. Avec l’avénement des antibiotiques, les ventouses ont été jetées aux oubliettes en Occident. En Asie et en Afrique, elles ont encore couramment utilisées et font partie des pratiques de soin.

Utilisation de cornes ventouses en Asie

N’est-ce pas dommage de les avoir mises de côté alors qu’elles sont d’une grande aide pour plusieurs de nos maux? Comme nous allons le voir, elles ne présentent pas vraiment de danger bien que leur pose puisse paraître impressionnante.

Comment cela fonctionne?

Les ventouses agissent à plusieurs niveaux qu’elles soient utilisées à chaud (elles sont alors en verre) ou à froid (elles sont alors en plastique).

  Un effet mécanique

Lorsque la peau est aspirée (par la chaleur ou sous l’effet d’un pompage), les tissus sous-jacents sont mobilisés : Derme, épiderme, tissu conjonctif, vaisseaux sanguins et lymphatiques, tissus tendino-musculaires.

La pression exercée sur ces tissus va libérer les contraintes existantes et permettent la mise en mouvement des stagnations, adhérences, responsables de nos douleurs ou de nos dysfonctionnements.

  Un effet hydraulique

A l’intérieur de la ventouse, la peau va subir une dépression locale qui aspire les fluides. Le flux sanguin va augmenter dans cette zone. On va vite observer une rougeur plus ou moins marquée sur la zone ventousée. On va donc déplacer des fluides et irriguer les zones traitées.

  Un effet dépuratif et immunitaire

Par la pression exercée, les fluides et tissus vont décharger leurs toxines. Aussi, l’augmentation du flux sanguin va apporter des cellules immunitaires, vos globules blancs sur les zones traitées.

  Un effet antalgique

Comme la douleur est provoquée par une accumulation de fluides et de toxines, le fait de recréer du mouvement dans les tissus traités va soulager ces zones. Aussi, les études scientifiques menées sur le sujet (1)(2)(3) ont mis en évidence la libération d’endorphines lors de la pose de ventouses. Ces molécules sont des hormones sécrétées par nos glandes cérébrales pour calmer les douleurs. Leur action est proche de celle de la morphine.

Quelles sont les indications?

Quand on connaît le mode d’action des ventouses, on comprend que leurs indications soient diverses et variées. Ainsi, les ventouses sont d’une grande aide pour :

  • les douleurs musculaires
  • les douleurs articulaires
  • les troubles digestifs
  • les maladies respiratoires
  • les troubles de la ménopause et de la sexualité

C’est beaucoup moins connu, mes les ventouses sont aussi très utiles pour gérer ses émotions. Aussi, on peut appliquer un protocole général qui remet un coup de fouet à tout l’organisme.

Ce sont les principales indications. Il y en a d’autres. N’hésitez pas à poser des questions concernant votre cas.

Quelles sont les contre-indications?

Il y a très peu de contre-indications. Les ventouses ne sont pas utilisées dans les cas suivants :

  • tuberculose
  • cancers
  • port de stimulateur cardiaque
  • cardiopathies importantes : infarctus du myocarde, AVC récents
  • greffes d’organe sous traitement anti-rejet
  • troubles de la coagulation
  • grossesse

Comment se passe une séance?

En fonction de votre besoin, les ventouses sont posées à des endroits très précis. Bien que la règle qui veut que les ventouses soient appliquées sur la zone qui fait mal fonctionne toujours, le schéma de pose des ventouses est souvent plus complexe pour donner de meilleurs résultats, plus durables dans le temps.

Attendez-vous à ressentir une gène lors de la pose des ventouses. Votre peau est aspirée et « ça tire » donc un peu. Mais la gène s’estompe au bout de quelques instants.

Les ventouses sont maintenues en place pendant un temps variable, qui sera adapté à votre cas. Souvent, elles sont laissées en place 20 minutes.

A la dépose, il restera un hématome, à chaque endroit de pose, plus ou moins important, qui partira dans les jours suivants.

Après le soin, pensez à boire beaucoup d’eau et accordez-vous un moment de repos dans les heures qui suivent.

Un point sera fait pour définir si plusieurs séances seront nécessaires. Mais sachez qu’un délai de 10 jours est souvent nécessaire pour le travail effectué révèle toute son efficacité.

NB : Je n’utilise que des ventouses à froid sans extraction de sang.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s